top of page

Mas de Mingue : Les agents exercent leur droit de retrait avec le soutien de la Direction générale

Des propos violents et des menaces de plus en plus dures et explicites ont été portées à l’encontre de plusieurs agents d’Habitat du Gard qui gèrent les logements du Mas de Mingue, et à l’encontre de salariés des entreprises qui travaillent pour l’organisme.



Face à cette montée rapide de la violence envers les personnels, aux dégradations qui se multiplient, à l’impossibilité de faire des travaux de réparation, Stéphane CABRIÉ, le Directeur général d’Habitat du Gard, a alerté Mme la Préfète du Gard et porté plainte auprès de Mme la Procureure de la République.


« Je tiens à témoigner aux équipes d’Habitat du Gard, de la solidarité de la Présidente, du Conseil d’Administration et de la Direction générale ».


« Nos salariés ont demandé à exercer leur droit de retrait jusqu’à nouvel ordre. Nous les soutenons dans cette démarche.


Ils ne se déplaceront donc plus, sur les résidences :

- 238 au 320 Monseigneur Claverie,

- 2 au 16 Montaigne,

- 2 au 16 Ronsard,

- 1 à 9 Rabelais,

- 183 et 207 François Villon,

tant que la situation ne sera pas redevenue normale.


Nos salariés sont là pour aider les locataires, pour les accompagner, pas pour subir des agressions, des menaces ou des pressions violentes. Ces comportements sont inacceptables. »

Kommentare


bottom of page